Eternelle Jean Seberg, réalisation Anne Andreu.

Arte nous a offert un bouleversant documentaire sur Jean Seberg, après « A bout de souffle », film culte certes, mais qui souffre aujourd...


Arte nous a offert un bouleversant documentaire sur Jean Seberg, après « A bout de souffle », film culte certes, mais qui souffre aujourd’hui de cette sacralisation.
Elle est adorable, la petite Jean avec son pantalon court, ses ballerines, son tee-shirt New York Herald Tribune ; une vraie icône de la mode avec plus de cinquante ans d’avance ! Et surtout, tellement belle avec ses cheveux courts qui dessinent un visage d’une fraîcheur et d’une grâce absolues…
De cette jeune fille, libérée, la France n’avait gardé que l’image d’une gamine, prélude à 68, qui déambule sur les Champs-Élysées et couche où et quand elle veut, sans se poser plus de questions que : est-ce que j’aime ou pas ; est-ce que je suis triste ou non…  alors que Jean Seberg, dans son Iowa natal, adhère depuis ses quatorze ans à la NAACP (National Association for Advancement of Colored People). Loin d’être seulement la jolie égérie des idées nouvelles de la France, elle est déjà une femme engagée, engagement qui conduira le FBI, en la personne d‘Edgar Hoover (un des trois hommes qui feront son malheur, dit la sœur de Jean) à la mettre sur écoutes et à la faire surveiller dans le cadre de l’opération CHAOS.
Jean Seberg est déjà mariée à François Moreuil quand elle tourne « A bout de souffle » et l’année de la sortie du film (1960), elle rencontre l’écrivain et diplomate Romain Gary, qu’elle épouse en 1962. Loin d’être porté à son crédit, ce mariage l’étiquette comme une jolie actrice un peu légère, à la recherche de la notoriété que peut lui apporter une union avec un intellectuel ! Mais que savions-nous à l’époque de Hoover et du FBI ? 
Elle fut pourtant parmi les premières actrices à mettre en danger sa carrière en s’engageant pour faire entendre la voix des Noirs américains opprimés.
La vie de Jean ne fut qu’engagements, engagement auprès d’écrivains (Romain Gary mais aussi Carlos Fuentes à qui elle inspira « Diane ou la chasseresse solitaire », d’acteurs comme Clint Eastwood (touchant dans l’interview où il avoue avec douceur qu’au fond, il l’a aimée) ; de réalisateurs comme Dennis Berry dont le plus grand regret est, dit-il, que Jean n’ait pas écrit le livre qu’elle portait en elle. En effet, il y a dans ce document, des fragments d’entretiens avec l’actrice, où elle s’exprime avec intelligence et profondeur dans un français impeccable, tout juste teinté d’une délicieuse pointe d’accent. On se dit alors qu’aujourd’hui où tant de comédiennes plus ou moins débutantes ont l’opportunité de tourner leur propre film : il est bien dommage que Jean n’ait pas eu celle de mettre en scène le sien.
Ce que nous montre Anne Andreu, c’est l’énorme distance entre l’image qui nous a été donnée d’une petite Américaine révélée par Godard et la réalité de cette femme d’une beauté bouleversante, habitée par le sentiment profond de l’injustice du monde, qui a mené sa vie et l’a nourrie de rencontres remarquables, mais d’autres aussi qui, malheureusement, l’ont détruite.

A voir ou revoir encore quelques jours sur France tvpluzz...
Une envie aussi, en ce qui me concerne, de voir  « Lilith » (1964), réalisé par Robert Ronsen, dont la critique dira en parlant de Jean Seberg « Elle ne joue pas Lilith, elle est Lilith ».

Voir aussi...

Cinéma 5786192943979327181

Enregistrer un commentaire

  1. Depuis quelques années, je suis moi aussi tombé sous le charme de cette actrice, et ce en fait depuis que j'ai internet - j'ai découvert cette actrice, mal connue, et je partage tout à fait votre article; il correspond parfaitement à ce que je pense d'elle - son visage est unique et a quelque chose de fascinant, je ne me lasse jamais de regarder des photos d'elle - il est le reflet de sa vie, sa jeunesse, ses engagements, son courage, son talent et de son intelligence - Il ne faut pas oublier Jean Seberg -
    j'espère qu'un j

    RépondreSupprimer

emo-but-icon

Bloc-notes

MUSÉE NATIONAL FERNAND LÉGER
FERNAND LÉGER - PAUL ÉLUARD
AUTOUR DU POÈME
"LIBERTÉ".
28 novembre 2015 - 7 mars2016
chemin du Val de Pome - 06410 Biot
Paula Cooper Gallery
Claes Oldenburg & Coosje van Bruggen
Things Around the House
Nov 07 - Dec 12, 2015
534 West 21st Street
10011-2812 New YorkUSA
T +(212) 255 1105
info@paulacoopergallery.com
http://paulacoopergallery.com
Capitain Petzel
JOYCE PENSATO
LATER IS NOW
Karl-Marx-Allee 45,
10178 Berlin
www.capitainpetzel.de
Gagosian Gallery Paris
Sterling Ruby
Oct 18 - Dec 19, 2015
800 Avenue de l'Europe
93350 Paris- France
T +33 1 48 16 16 47
paris@gagosian.com
www.gagosian.com
Musée d'Art de Toulon
“Délices D'artistes“
Peintures, sculptures, photographies
Vernissage le 19 Novembre
Du 20 novembre 2015 au 10 avril 2016
113, boulevard Leclerc - Toulon
Tél 04 94 36 81 01
Théâtre de la photographie et de l'Image
Henri Cartier-Bresson
Du 9 octobre 2015 au 24 janvier 2016
27 boulevard Dubouchage - Nice
www.tpi-nice.org
Art concept
Roman Signer
Sculptures
Oct 30 - Dec 23, 2015
4, passage Sainte-Avoye
75003 Paris - France
T +33 1 53 60 90 30
info@galerieartconcept.com
http://www.galerieartconcept.com
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
HENRIQUE OLIVEIRA
Fissure
9.10 au 28.11 2015
36, rue de Seine
75006 Paris
T.+33(0)1 46 34 61 07
www.galerie-vallois.com
info@galerie-vallois.com
Àcentmètresducentredumonde centre d´art contemporain
HET NIEUWE VERHAAL (la nouvelle histoire)
exposition organisée par Pat Andrea
16 octobre - 20 décembre 2015
3, avenue de Grande Bretagne, 66000 Perpignan
Musée Pablo Picasso : La Guerre et La Paix
Mathieu Pernot,
Fragments d’histoires
19 septembre 2015 – 4 janvier 2016
Place de la Libération 06220 Vallauris
Hôtel Windsor
Exposition KKF : Les Fleurs des Mâles
Jusqu'au 15 décembre 2015
11, rue Dalpozzo,06000 Nice

Followers

Membres

item